Technologie de l’Information & de la Communication

La fracture numérique a une dimension intellectuelle et sociale. Elle renvoie alors au manque de maîtrise des compétences et connaissances fondamentales pour l’usage des TIC et l’exploitation de leurs contenus, ainsi que le manque de ressources sociales pour développer des usages qui permettent de négocier une position sociale valorisante. C’est ce que l’on désigne comme étant la fracture numérique au second degré. Cette sorte de fracture dans la fracture se créée une fois que la barrière de l’accès est surmontée, au niveau des modes d’usages de la technologie et des contenus numériques.
 
La fracture numérique est également évolutive, dans la mesure où elle est un processus social dynamique qui évolue au fil du temps et non un état stable. Ceci implique que tous les individus – et pas uniquement ceux appartenant aux groupes sociaux défavorisés – sont susceptibles de se trouver provisoirement plus en moins vulnérables